DES TENEBRES A LA LUMIERE

  

Tenebres lumiere

  

 

Le 10 septembre 1996, je me trouvais dans la prison de Bois-d'Arcy, dans la cellule 229. Je tournais comme un lion en cage, et je me demandais comment j'en étais arrivé là. Ma vie s'était écroulée peu de temps avant, quand j'avais été arrêté, conduit devant Madame le Juge, qui m'avait inculpé de plusieurs vols à main armée et annoncé que ce genre d'affaires menait droit à 20 ans de réclusion. 20 ans ! et notre entretien n'avait duré qu'une demi-heure ! Qu'allaient devenir mes deux garçons d'un et trois ans, ma femme qui attendait un troisième bébé ? Si quelqu'un m'avait annoncé alors que mon incarcération ne durerait que sept mois, je l'aurais sûrement pris pour un fou !


Enfant battu, adolescent rebelle


Mon père, arrivé de Côte d'Ivoire sans argent ni diplôme, avait connu une certaine réussite en France. Il eut une relation éphémère avec ma mère, et celle-ci ne tarda pas à se désintéresser de moi. Abandonné par elle à l'âge de trois ans, j'ai vécu pendant une année au sein d'une famille d'accueil de la DASS. Un peu plus tard, mon père, peut-être pris de remords, décida de me récupérer et me présenta à Mireille, sa concubine, avec laquelle il avait déjà deux enfants.


Noctambule et flambeur, il possédait une boutique de prêt-à-porter, commerce plutôt florissant, mais il confondait fâcheusement recettes et bénéfices. Au cours de soirées arrosées de champagne et nimbées de fumée de cigares, il prodiguait des chèques en blanc, conduite excessive qui eut malheureusement des conséquences terribles sur les finances de la famille. Pourchassé par ses créanciers, il dut très vite plier bagage et prendre la fuite pour la Côte d'Ivoire en m'abandonnant chez Mireille, tel un souvenir de son infidélité.


Les années qui suivirent se révélèrent très douloureuses pour moi, tant sur le plan moral que physique. Mireille, brisée par l'amertume et la haine vis-à-vis de ce que je représentais, avait pris pour habitude de me battre. C'est à coup de poings et de paroles destructrices qu'elle me fit comprendre que je n'avais pas ma place au sein de la famille. Ne pouvant me renvoyer à la DASS, elle fit de moi son esclave, son homme à tout faire. Le plus triste dans tout cela, c'est qu'à mes yeux d'enfant, elle était néanmoins ma mère.


Nous étions pauvres et manquions de tout à la maison : électricité, nourriture, vêtements et les services sociaux devaient régulièrement nous venir en aide.


Faute de moyens, nous habitions dans les banlieues les plus difficiles de la région parisienne et j'ai donc grandi dans un climat de violence permanente, que ce soit à la maison ou à l'extérieur.


Au fil des années, je me suis endurci et rebellé contre toute forme d'autorité et cette démarche chaotique me fera connaître la prison dès l'âge de 15 ans. Mais dans la cité où j'habitais, aller en prison était, aux yeux de certains, un privilège, un motif de respect. Cela signifiait non que l'on était un individu dangereux, mais au contraire qu'on était un vrai homme.


Fructueuses « affaires » !

Les dix années qui suivirent furent pour moi une véritable descente aux enfers. Pourtant, ne connaissant qu'un seul chemin, « le chemin spacieux qui mène à la perdition » (Matthieu, chapitre 7, verset 13), j'avais l'impression, quand je m'y engageais résolument, que ce chemin me permettait de me procurer ce que je désirais : l'argent, le succès, le prestige. Ce n'était pas une descente, pensais-je, mais une ascension.


Adolescent débrouillard, j'étais un leader, un meneur d'hommes, et les autres commençaient à m'admirer. Je constituai d'abord une petite bande qui agressait et détroussait les gens, et nous arrivions ainsi à gagner des sommes rondelettes. Très vite je découvris combien la drogue pouvait être lucrative : simple dealer d'abord, et gagnant ainsi largement ma vie, je ne pouvais me satisfaire de si peu.
Il me fallait de gros bénéfices, et je pris exemple sur les grossistes, devenant très vite moi-même un trafiquant de haut vol. Un haut vol à ras de terre, et dangereux ! Certes je m'étais fait une place dans le quartier, je contrôlais un important territoire.
La police semblait se tenir à distance. Voitures décapotables, restaurants et boîtes de nuit branchées, cigares, champagne, vacances, je ne me refusais plus rien.


Toutefois j'avais quelques soucis : mon demi-frère Franck ne sortait de prison que le temps de céder à son penchant pour l'alcool et les bagarres, et d'y retourner aussitôt ; moi aussi, j'étais devenu un familier de l'alcoolisme, sans en être encore l'esclave ; un autre « ami » commençait à « me vouloir du bien », l'extasie. En revanche j'ignorais que la police, dans l'ombre, était en train de préparer un gros coup de filet auquel, normalement, je ne pouvais pas échapper.
Manu, un rayon de soleil


Dealer, alcoolique, drogué, sur le point de gravir un échelon supplémentaire en devenant un braqueur, j'ai rencontré Manu en pleine période de Noël, et ce fut instantanément le coup de foudre. Elle ne tarda pas à tomber amoureuse à son tour. Je ne lui cachai pas la nature risquée de mes activités, sans entrer dans aucun détail.


Elle les désapprouvait et souhaitait me voir changer de comportement. D'où de fréquentes dissensions entre nous. Malgré tout l'amour que j'avais pour elle, et les enfants qui naissaient de notre liaison passionnée, je préférais le « chemin spacieux » dans lequel j'étais entré à son amour. Je rêvais de quitter mon environnement pour couler des jours tranquilles avec elle aux Caraïbes.


Nos disputes se soldaient par des ruptures, suivies de retrouvailles. Mais le désaccord persistait, nous menions des vies parallèles. Elle me mit au pied du mur, mais j'étais incapable de la préférer à mes chères affaires, et je l'obligeai à rompre avec moi.


Dès lors, j'allai toujours plus loin dans la violence. En prenant leur argent à des consommateurs de drogue je reçus un coup de couteau. Je croyais que c'était sans gravité, mais si un médecin n'avait décelé une hémorragie interne nécessitant une opération immédiate,
j'étais bon pour le cimetière. Pourtant, aux portes de la mort, j'entendis une voix me dire une parole rassurante. Franck, Mireille, Manu vinrent me voir.

Au sortir de la clinique, très affaibli, je m'installai chez Manu, près de ma compagne et de mes enfants. Elle allait dans une église, et il m'arrivait de l'accompagner. Toutefois je ne comprenais pas pourquoi elle me parlait sans cesse de Jésus, et les prières que l'on faisait pour moi me laissaient indifférent.


Vers une nouvelle vie


Dès que j'ai pu je me suis procuré une voiture et ai repris mes sorties nocturnes. Je ne voulais pas de la nouvelle vie, ni du « chemin resserré » vers lesquels Manu cherchait à m'entraîner, et tandis que l'alcool et l'argent, mes vieux « amis », recommençaient à envahir mon cœur, les disputes devenaient de plus en plus violentes.


J'entendais bien qu'elle m'obéisse, et elle résistait, armée de sa bible. Dans mon endurcissement, j'étais prêt à détruire ma famille, sans même m'en rendre compte. Elle avait beau me répéter : « Jésus t'aime », ces mots ne signifiaient rien pour moi. Décidé à réaliser mon rêve, le départ pour les Caraïbes, j'avais besoin d'argent et je me lançai dans des braquages. Et c'est ainsi qu'en juillet 1996 la brigade du grand banditisme m'attendait chez Manu.


Ce fut alors la vie monotone et affreusement frustrante de la prison, dans l'attente du jugement qui ne pouvait qu'aboutir à une très lourde condamnation. Mais un miracle avant-coureur eut lieu : Manu, la femme que j'avais fait tomber avec moi, celle que j'avais mise à la dernière place, vint me voir au parloir.


Elle avait décidé de me soutenir et de m'accompagner, malgré tout le mal que je lui avais fait. Ses visites me faisaient énormément de bien, et elle me disait que Dieu allait me libérer.


J'avais peine à la croire, mais peu à peu j'ai commencé à écouter ce qu'elle me disait. Après un long et difficile cheminement, j'ai fini par céder, je me suis repenti, et j'ai accepté Jésus comme mon Seigneur et mon Sauveur. Aussitôt une paix étonnante est entrée en moi.
Quelque temps plus tard j'ai compris que Jésus m'avait pardonné tous mes péchés à la Croix. Tout en menant ma vie douloureuse de prisonnier, je lisais la Bible et les évangiles, et je demandais au Seigneur de me libérer de cette vie en prison qui ne me convenait pas.

Le 17 février 1997 on m'annonçait que la juge avait ordonné ma libération en attendant le jugement. Pendant mon retour en cellule je glorifiais Dieu à pleine voix dans les couloirs. Ma détention n'avait duré que 7 mois, malgré la gravité des accusations ! Grâce à cette décision je pus être présent aux côtés de Manu pour la naissance de notre troisième enfant.
Pécheur pardonné et pasteur
Il me restait à affronter la redoutable épreuve de mon jugement, au cours duquel je ne cherchai pas à contester les accusations qui pesaient sur moi.


Le 7 décembre 1998 un second miracle eut lieu : je fus condamné seulement à trois ans de prison avec sursis. Mon retour en prison n'avait pas duré 24 heures, j'étais définitivement libre ! Hélas, il n'en fut pas ainsi pour mon demi-frère Franck, qui quelque temps plus tard périt à l'âge de 30 ans sauvagement assassiné dans un restaurant.
Je ne pouvais plus m'illusionner sur le chemin à suivre, et je commençai à répandre autour de moi la Bonne Nouvelle que j'avais vécue. J'eus la joie de voir mon père, quelques mois avant son départ pour le Ciel, se détourner de la vie sans but qui avait été la sienne, et accepter à son tour Jésus pour son Seigneur.


Toutefois le diable avait encore une arme en réserve pour essayer de me faire chuter : l'alcool. Le lien qui m'enserrait était terriblement fort, et le face à face fut dramatique, insoutenable. Le diable me faisait croire que tout était fini ! Mais dans un songe l'Esprit de Dieu me montra qu'Il m'aimait, qu'il m'appelait, et qu'Il me délivrait de l'alcool. Quand je fus éveillé, mes larmes de joie coulèrent, et tout mon être fut rempli de l'Esprit.


Dès lors, Dieu allait bouleverser ma vie, mes projets et me donner la force de vivre une vie entièrement à son service, en compagnie de celle qui m'avait été si fidèle.


Il fit naître en moi un vif désir de Le servir et de témoigner de tous Ses bienfaits à mon égard, ce que je me suis empressé de faire chaque jour et notamment au sein des quartiers sensibles. Cinq années plus tard, à force de constance, j'ai pu accéder au ministère pastoral, pour le plus grand bonheur de Manu et de nos quatre enfants.
À Lui toute la gloire !
Extrait du livre de Yannis Gautier : « 52964 Des ténèbres à la lumière » .

 

"Je suis venu afin que mes brebis aient la vie, et la vie en abondance" 

 

40 votes. Moyenne 3.35 sur 5.

Commentaires (16)

Bonjour
  • 1. Bonjour | 13/06/2020
Merci infiniment de m'avoir répondu. Pourquoi vous dites que vous n'opérer pas les armes du malin? J'étais animiste mais j'ai compris que Jésus est mon sauveur et mon salut. Je reconnais que je ne sais pas prier mais je sais que petit à petit j'y arriverai. A l'église y'a des fidèles qui m'aident. Je voulait suivre des cours de catéchisme mais on m'a dit d'attendre l'année prochaine. Merci je vais suivre les conseils que vous m'avez donné. Dieu vous bénisse abondamment
Maman Danielle
  • Maman Danielle | 13/06/2020
Merci pour votre retour Bonjour, Si nous avons dit que nous n'opérons pas avec les armes de l'ennemi, c'est parce que nous ne conseillons pas des gens des encens pour obtenir quoi que ce soit de Dieu. Nous avons les armes spirituelles puissantes par la vertu de Dieu à savoir le sang de Jésus-Christ, l'épée de l'Esprit la parole de Dieu, le Nom de Jésus Christ, le feu du Saint-Esprit. Ces armes utilisées par la foi nous bénissent, nous permettent de terrasser les œuvres des ténèbres dans nos vies de manière totale et définitive. Vous pouvez vous connecter sur ce blog et lire les enseignements, les témoignages, les messages de vie partagés sur le blog afin d'en être édifié, fortifié et encouragé. Dans votre situation, on devrait vous encadrer immédiatement et vous donner un enseignement pour que vous grandissez dans la foi. Que le Seigneur vous ouvre une porte de grâce afin que vous soyez bien suivi pour développer une bonne communion avec le Seigneur. Mais entre temps, prenez le temps de lire la Parole de Dieu au moins 3 chapitres par jour en commençant par les Évangiles de Matthieu à Apocalypse comme recommandé précédemment. Soyez béni. L'équipe de LA VÉRITÉ.
Bonjour
  • 2. Bonjour | 13/06/2020
Bonjour je viens de découvrir ce site et j'ai vraiment aimé. J'aimerais solliciter votre aide svp,j'ai trop de problèmes, on m'a doté mystiquement à un mari de nuit, je ne fais rien aux gens mais les gens ne m'aiment pas, j'ai commencé l'impression aussi que y'a un miroir mystique sur moi et ce qui m'inquiète le plus c'est que j'ai aussi un serpent, on m'a dit que c'est un serpent de la loge qui veut me faire du mal. Toute ma vie n'est que souffrance. Svp je voudrais juste vous demander de me recommander des prières puissantes qui pourront m'aider. Y'a t'il des encens aussi que vous connaissez svp ?
Maman Danielle
  • Maman Danielle | 13/06/2020
Bonjour Bonjour Nous sommes des serviteurs et servantes de Dieu et nous n'opérons pas avec les armes du malin mais avec les armes spirituelles puissantes par la vertu de Dieu (2 Corinthiens 10 :3-5). Si nous prions pour ceux qui sollicitent un suivi, notre but est de mettre à leur disposition les moyens spirituels pour vaincre l'adversité en les engageant au combat. Êtes vous enfant de Dieu ? Ou avez vous donné votre vie à Jésus-Christ par la foi et marchez vous dans l'obéissance aux commandements de Dieu ? Quand l'avez vous fait ? Fréquentez vous une église où la doctrine de Christ est prêchée dans toute la vérité et où Christ est adoré comme Dieu ? Voici la démarche que nous vous conseillons de suivre pour sortir de cette situation : * Donnez votre vie à Jésus-Christ par la foi selon Jean 1:12-13. Vous trouverez la prière de foi du pécheur proposée dans le PROGRAMME DE DÉLIVRANCE DE BASE ET BRISEMENT DES LIENS NÉGATIFS que vous ferez et ensuite vous suivrez ce programme afin de purifier votre arrière plan spirituel familial et ancestral et fermer les voies d'accès à satan dans votre vie. Ensuite vous suivrez avec : * BATAILLE CONTRE LA SORCELLERIE * 21 JOURS CONTRE LES ESPRITS DES EAUX * EMPRISES ANCESTRALES * PRIÈRE SUR LES AUTELS * L'ESPRIT DE SERPENT * DÉLIVRANCE DES JOUGS ET DES LIENS. * RENONCIATIONS DES LIENS POUR LES PERCÉES * OPÉRER SOUS UN CIEL OUVERT * VICTOIRE PAR LE SANG DE JÉSUS * SEIGNEUR REMPLIS MOI DE TON ESPRIT. Vous devez également pardonner à toute personne qui vous a offensé blessé, fait du tort ; la bénir avec le salut en Jésus-Christ ; priez pour elle afin que le Seigneur lui accorde grâce et miséricorde pour se repentir et être sauvée (Matthieu 6:14-14; 5:44-45) Le péché est la nourriture des démons. Vous devez marcher dans la sanctification (c'est la vie de haine et de victoire contre le péché ; un enfant de Dieu doit vivre pour Christ et non comme bon lui semble) 1 Thessaloniciens 4 :2-7. Fuyez toute relation qui vous conduit au péché surtout la fornication, la débauche sexuelle, l'immoralité, la luxure, etc...et rompez tout contact avec des partenaires de péché ainsi que tout ce qui vous connecte à eux (cadeaux, lieux, objets, chaîne, photo, tissu, amulette, ornements extravagants, le revêtement de Jézabel tels que cheveux artificiels, mèches, faux ongles et faux cils, vêtements qui exposent votre corps pour séduire, etc...) Détruisez ces choses par le feu. Remplissez vous chaque jour de la Parole de Dieu en lisant de 1 à 5 chapitres en commençant par les Évangiles de Matthieu à Apocalypse. Mettez votre vie en règle devant le Seigneur et honorez Le par votre vie. Entourez vous des personnes qui peuvent vous aider dans la marche chrétienne, ne soyez pas une enfant de Dieu qui prie seule à la maison. (Psaumes 133). Soyez aussi discrète en ne parlant de vos projets à personne sinon qu'au Seigneur afin qu'il vous dirige vers ceux dont vous avez besoin d'aide. Paix sur vous et que le Seigneur vous visite favorablement. L'équipe de LA VÉRITÉ
Sony
  • 3. Sony | 17/05/2020
Bonjour, je fais des prières de délivrances et de destruction des oeuvres du diable, Et depuis deux semaines, je ne fais que des songes ou visions avec une bouteille remplie d'eau. Je ne sais pas ce que cela signifie:
1) J'ai d'abord vu une femme qui me présente une bouteille, elle tenait la bouteille entre ses mains et me la présentait... Le genre de bouteille d'eau en plastic qu'on vend un peu partout...
2) et une autre fois, une petite fille qui jouait dans le sable comme en Afrique et elle a cherché à ouvrir une bouteille d'eau, le bouchon est fort serré qu'elle n'y est pas arrivée, alors elle me l'a présenté (comme si c'est moi qui devais l'ouvrir). Le songe s'est arrêté là...je ne l'ai pas pris ni ouvert
3) Et dernièrement, il y'a 5 ou 6 jours, une roue qui tourne et sur cette roue, il y'avait des bouteilles qui étaient accrochées, puis une des bouteilles s'est retirée de la roue et est venue vers moi.
4) Une main qui donnait une bouteille de coca à une fille, la fille était assise comme au sol, elle a retournée sa tête a regardé plus haut qu'elle, et une main lui a donné cette bouteille de coca. (la fille assise sur le sol, la personne était comme debout derrière elle, et juste sa main lui a remis cette bouteille)
5) Et cette nuit, juste après ma prière, je me suis vue allongée sur mon lit (sur le dos), avec les jambes pliées. Et à côté de moi, il y 'avait un panier sur mon lit dans lequel il y'avait pas mal de chose, j'y ai glissé ma main et y ait sorti une bouteille d'eau que j'ai déposée sur moi...
Si vous pouvez m'expliquer cela, je prie et demande au seigneur, mais je ne vois tjrs rien. Par contre, les songes et visions avec une bouteille d'eau s'intensifient.
Je vous remercie et vous bénis par le nom de Jésus.
Sony
  • 4. Sony | 17/05/2020
Bonjour, je fais des prières de délivrances et de destruction des oeuvres du diable, Et depuis deux semaines, je ne fais que des songes ou visions avec une bouteille remplie d'eau. Je ne sais pas ce que cela signifie:
1) J'ai d'abord vu une femme qui me présente une bouteille, elle tenait la bouteille entre ses mains et me la présentait... Le genre de bouteille d'eau en plastic qu'on vend un peu partout...
2) et une autre fois, une petite fille qui jouait dans le sable comme en Afrique et elle a cherché à ouvrir une bouteille d'eau, le bouchon est fort serré qu'elle n'y est pas arrivée, alors elle me l'a présenté (comme si c'est moi qui devais l'ouvrir). Le songe s'est arrêté là...je ne l'ai pas pris ni ouvert
3) Et dernièrement, il y'a 5 ou 6 jours, une roue qui tourne et sur cette roue, il y'avait des bouteilles qui étaient accrochées, puis une des bouteilles s'est retirée de la roue et est venue vers moi.
4) Une main qui donnait une bouteille de coca à une fille, la fille était assise comme au sol, elle a retournée sa tête a regardé plus haut qu'elle, et une main lui a donné cette bouteille de coca. (la fille assise sur le sol, la personne était comme debout derrière elle, et juste sa main lui a remis cette bouteille)
5) Et cette nuit, juste après ma prière, je me suis vue allongée sur mon lit (sur le dos), avec les jambes pliées. Et à côté de moi, il y 'avait un panier sur mon lit dans lequel il y'avait pas mal de chose, j'y ai glissé ma main et y ait sorti une bouteille d'eau que j'ai déposée sur moi...
Si vous pouvez m'expliquer cela, je prie et demande au seigneur, mais je ne vois tjrs rien. Par contre, les songes et visions avec une bouteille d'eau s'intensifient.
Je vous remercie et vous bénis par le nom de Jésus.
Maman Danielle
  • Maman Danielle | 23/05/2020
Bonjour SONY, Ces différents rêves qui montrent toujours une bouteille d'eau ou autre révèlent qu'il y a eu dans votre lignée un acte qu'une personne a posé dans le but de lier des vies, de les enfermer pour ne pas prospérer afin que tout ce que les gens de la lignée vont faire, rien ne marchera. Et comme ces rêves ont eu lieu après les prières, c'est un acte de délivrance que vous devez faire pour libérer ce qui a été emprisonné. C'est à vous d'ouvrir cette bouteille afin de libérer tout ce que l'ennemi a gardé prisonniers depuis des générations certainement. Pour ce faire, vous devez vous assurer que le royaume des cieux vous connaît, c'est-à-dire que vous êtes vraiment enfant de Dieu par la foi selon Jean 1:12-13. Ensuite vous devez faire une confession complète de vos péchés et ceux de vos ancêtres qui ont ouvert des portes de malédictions et autres dans votre vie. Vous ferez donc le PROGRAMME DE DÉLIVRANCE DE BASE ET BRISEMENT DES LIENS NÉGATIFS afin d'enlever les droits de légalité au malin et purifier votre arrière plan spirituel familial et ancestral. Vous suivrez avec les prières : * EMPRISES ANCESTRALES pendant 3 jours * BATAILLE CONTRE LA SORCELLERIE * PRIÈRE SUR LES AUTELS (Principe des autels) * BRISER LA CONSÉCRATION MALÉFIQUE * 21 JOURS CONTRE LES ESPRITS DES EAUX. * PRIÈRES POUR VOTRE RESTAURATION. * VICTOIRE DANS LE SANG DE JÉSUS. * SEIGNEUR REMPLIS MOI DE TON ESPRIT. Faites ces prières avec un esprit agressif et violent selon Matthieu 11.12, persévérez jusqu'à la victoire totale. Nous vous recommandons de faire une offrande de bataille et de rencontrez un homme de Dieu oint à qui vous le remettrez et qu'il prie pour vous. Pendant vos moments de prière, remplissez vous de la Parole de Dieu en commençant par les Évangiles de Matthieu à Apocalypse de 1 à 5 chapitres car la Parole de Dieu restaure, rend sage, délivre et libère (Jean 8:31-32). Assurez vous que votre cœur soit purifié de toute amertume animosité rancœur envers quiconque vous a offensé maltraité blessé trahi fait du tort ou du mal. Pardonnez et bénissez ces personnes avec le salut en Jésus-Christ afin qu'ils connaissent la grâce et la miséricorde pour se repentir. Assurez vous également que votre environnement de vie, maison soit consacré au Seigneur. Débarrassez vous de tout ce qui donne un droit légal à satan (objet, chose, etc...offert ou donné par des tiers) et détruisez les par le feu. Marchez davantage dans la sanctification et l'obéissance à Dieu dans tout ce que vous faites. Couvrez vous du sang de Jésus-Christ, ainsi que votre famille, vos possessions ! Que le Seigneur vous bénisse abondamment au nom de Yahushua HaMaschiach. L'équipe de LA VÉRITÉ.
Prima Georgia
  • 5. Prima Georgia (site web) | 18/03/2020
Gloire à toi notre seigneur Jésus-Christ qui nous retire de la boue. Tu fais toutes choses en ton temps.
Armand
  • 6. Armand | 23/01/2020
Jésus-Christ je t'aime énormément. Tu fais toutes choses en ton temps
Anne
  • 7. Anne | 17/09/2019
GLOIRE à DIEU
Je le remercie pour ce témoignage je retiens simplement que rien est impossible à notre DIEU.
Bénis sois tu yeshoua hamachiah
Kouakou Yao Simeon
  • 8. Kouakou Yao Simeon | 27/07/2019
Gloire a notre Dieu qui est si fidèle et plein d'amour qui montre son amour même si nous sommes ennemis de la croix il sauve et pardonne .à lui la Gloire
Fikisha Mbakulu
  • 9. Fikisha Mbakulu | 29/12/2018
alléluia
sylvie christel
  • 10. sylvie christel | 26/06/2016
J'ai eu les larmes aux yeux en lisant ce témoignages de Yannis Gauthier qui nous envoie souvent des pensées du jour par le Top Chrétien. Yannis , toute la Gloire soit à notre Seigneur Jésus Christ qui délivre les captifs et notre Dieu pour lequel rien n'est impossible. Ton témoignage m'encourage davantage à suivre le Seul chemin celui de Dieu. Tous mes respects à ton épouse Manu que le Seigneur la bénisse et la comble de multiples Grace ainsi que vos enfants et toi-même.
Gloire à Dieu
Fraternellement Sylvie Christel
evelyne
  • 11. evelyne | 23/12/2015
Je vis à peu près la même chose. Cet temoignage m' a beaucoup fortifié, c'est vraiment edifiant.

Que Dieu beisse Manu et qu'Il continue son oeuvre en vous

Evelyne
Maman Danielle
  • Maman Danielle | 26/12/2015
Que Dieu vous bénisse Evelyne. Jésus Christ est la véritable lumière qui délivre tout homme. Accrochez-vous à Jésus Christ, en lisant Sa Parole, en développant une vie de prière sincère et en vous séparant complétement des actions des ténèbres et du péché. Sa grâce nous suffit et Sa Présence dans notre vie est le trésor le plus merveilleux. Il est venu faire de nous des saints dans la lumière, des flambeaux de Sa lumière, afin de nous séparer de tout ce qui est ténèbres. Que Sa grâce vous accompagne.
Florence
  • 12. Florence | 14/03/2015
HONNEUR ET GLOIRE A DIEU car , sa Bonté n'a pas de fin et tout en lui est LUMIERE. Merci frere pour ce témoignage que Dieu BENISSE votre famille et vous.

Ajouter un commentaire