DELIVRANCE DE LA SERVITUDE DE L'EXCES DU MANGER

Témoignage d'une sœur en Christ libérée de l'esclavage d'une alimentation excessive.
Ou la victoire sur la convoitise de la chair par la foi en Jésus !


Nous avons reçu ce témoignage de la part d'une sœur en Christ, qui explique de quelle manière le Seigneur lui a permis de vaincre l'esclavage d'une alimentation excessive !

 

 

Obesite

 

Témoignage de la puissance de délivrance de Dieu pour toute forme d'oppression et de captivité, en faveur de tous ceux qui souffrent d'un problème de poids et d'excès alimentaires.

"J'ai entendu les gémissements des enfants d'Israël que les Egyptiens tiennent dans la servitude, et je me suis souvenu de mon alliance. C'est pourquoi dis aux enfants d'Israël : Je suis l'Eternel, je vous affranchirai des travaux dont vous chargent les Egyptiens, je vous délivrerai de leur servitude, et je vous sauverai à bras étendu et par de grands jugements...(...) Je vous ferai entrer dans le pays que j'ai juré de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob..." Exode 6.

Je voudrais raconter, plus en détail, comment Dieu a puissamment accompli la Parole ci-dessus pour me sortir de la servitude des excès de table et des problèmes de poids.

Je réalise qu'il existe peu d'enseignements ou d'exhortations concernant le domaine alimentaire dans nos églises. Pourtant les excès de table affligent ceux qui y sont esclaves. Ils produisent toutes sortes de mauvais fruits, de désordres, accentuent le manque de maîtrise de soi, la convoitise, déclenchent des problèmes de santé, la perte de confiance en soi et par-dessus tout, réduisent en esclavage, ce que le monde appelle "l'addiction".

Suite à quelques évènements déclencheurs, j'ai commencé à manger, par plaisir, des quantités de plus en plus importantes de sucreries. Au fil du temps avec la répétition de cette pratique, l'habitude de trop manger est devenue une seconde nature qui s'est imposée de plus en plus fortement, pour me faire parvenir finalement à un état de dépendance et d'esclavage qui m'ont réduite à l'impuissance. De naturelle et facile à contrôler, la nourriture est devenue pour moi un élément impossible à gérer, qui s'imposait à tout mon être.

Ma première réaction ne fut pas la bonne. J'ai commencé par chercher dans ma volonté comment me libérer. J'ai pris quelques décisions, vite abandonnées. J'ai tenté quelques mises en pratiques et des résolutions intelligentes, mais sans aller plus loin qu'un jour ou deux d'efforts, pour retomber lamentablement et encore plus bas.

Je n'avais toujours pas compris ce que Dieu voulait que je fasse, mais mon cœur s'angoissait de plus en plus, et la vie devenait difficile. Comme il est écrit, mon cœur s'appesantissait avec les excès de table et ma vie spirituelle perdait de sa force. Jeûner me paraissait difficile, et les lendemains de jeûnes étaient épouvantables en termes de reprise de poids.

Luc 21 :34 : "Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s'appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l'improviste."

J'ai tenté alors, par ma propre force, une succession de régimes qui furent des échecs.

J'ai utilisé des sachets de protéines, que j'ai dû jeter au bout de quelques semaines, après avoir réalisé quel était leur contenu. Je mangeais toujours trop.

Ensuite j'ai tenté la chrono-nutrition, sans résultat.

J'ai pris mon courage à deux mains et vu une diététicienne. Mais les premiers repas en famille pendant les vacances ont rendu inefficaces ses conseils.

J'ai griffonné sur mon calendrier maintes et maintes fois des régimes et des perspectives jamais réalisées.

J'ai fini par Weight Watchers, mais le système contraignant ne me convenait pas. Tout ceci, longue période d'errances et de désespoirs, a duré 2 ans.

Inutile de dire que je savais ce qu'il fallait faire sur le plan diététique, mais que je ne le pouvais pas. J'étais tout simplement devenue dépendante, impuissante ; quelle angoisse !

Réaliser cela m'a fait un choc.

J'ai saisi alors, par la bonté du Seigneur, une réalité spirituelle importante qui allait m'aider : mon corps devait être à mon service et au service de Dieu, et non l'inverse.

Pourtant c'était bien lui qui me dictait ma conduite et auquel tout mon être obéissait. La maîtrise de soi, qui est un des fruits du Saint-Esprit en nous, manquait énormément dans mon domaine. Ce n'était pas normal et dépassait le seul ennui d'avoir quelques kilos en trop. Au-delà du problème de poids il y avait donc un problème spirituel qu'on ne pouvait se permettre de laisser négligemment courir.

Mon corps était devenu un tyran et la nourriture une idole à laquelle j'obéissais.

Cette perte de liberté, cette dépendance, comme toutes les dépendances, n'a rien à faire dans notre vie d'enfants de Dieu. Elle n'a d'autre but que de nous détruire.

J'ai donc cessé de courir après les régimes. J'ai suffisamment désespéré de moi-même pour perdre tout espoir d'y arriver.

Je ne m'en sortais pas.

Mais dans cette grande détresse (oui, combien est grande la détresse de ceux qui sont affligés de surpoids et de dépendance alimentaire et qui ne trouvent pas de solution !), j'ai réalisé que j'avais des comptes à rendre à Dieu sur la façon dont je me conduisais.

J'avais vécu sur mes convoitises, j'avais fait excès sur excès, et je m'étais fait un dieu, sous la servitude duquel je gémissais maintenant.

Il fallait donc se repentir, c'était la première chose et la plus importante, plus importante même que réussir ou non.

A ce moment-là, mon but n'était plus vraiment de retrouver un poids normal, mais plutôt de retrouver ma liberté spirituelle et ma délivrance, ainsi que la purification de mes péchés. Il fallait abattre l'idole.

C'est ce qui fut fait, dans les larmes et le désarroi, et une grande faiblesse.

Quelques semaines après cette repentance, ce fut un temps de prière et de supplications à Dieu, lui disant mon besoin de son aide ; sans Lui je savais que je ne pouvais RIEN faire. J'avais assez testé !

J'ai prié en couple, puis avec quelques sœurs bienveillantes.

Et le miracle a eu lieu.

Un certain jour, le 26 avril 2006, j'ai décidé tout simplement et sans aucune pression de réduire le volume alimentaire de chaque journée, et ceci, pour toujours.

Cette décision, maintes fois prise dans le passé, et maintes fois suivie d'un échec cuisant, prenait maintenant, par miracle, le chemin du possible, sans aucune difficulté ni effort.

Les premiers jours furent remarquables : pour la première fois, j'avais même moins faim ! Combien c'était soudain facile !

Je me savais complètement impuissante et faible, mais j'ai vu que "quand je suis faible, alors je suis forte". C'était une réalité.

Et forte de la force seule de notre grand Libérateur, me voici délestée de plus de 9 kilos pour la première fois de ma vie, et d'une énorme dépendance, avec une réorganisation équilibrée et satisfaisante de mes repas.

Comme Pierre, je marche chaque jour sur l'eau, accomplissant ce qui m'est normalement impossible, par la seule grâce d'un Dieu puissant et merveilleux, qui se révèle comme notre Libérateur.

J'ai retrouvé un visage normal, ma taille habituelle, l'envie de faire du sport, et surtout je ne pèche plus. Je suis de nouveau libre ! Je ne suis plus en servitude !

1 Pierre 4 :3 C'est assez, en effet, d'avoir dans le temps passé accompli la volonté des païens, en marchant dans la dissolution, les convoitises, l'ivrognerie, les excès du manger et du boire, et les idolâtries criminelles.

Si j'ai écrit ce témoignage, c'est parce que j'ai vu la douleur cachée et le désespoir secret de ceux qui sont tombés dans les désordres alimentaires ;

Aussi je voudrais leur dire que notre Dieu est toujours puissant et fort pour délivrer Ses enfants de quelque servitude que ce soit.

N'en restez pas là ! Tout est possible !

N'ayez pas honte de partager votre faiblesse, reconnaissez votre péché, et priez avec votre conjoint ou une personne digne de confiance. Laissez tomber toutes les résolutions humaines, tous les régimes, tous les conseils. Nous devons nous appuyer sur Dieu et non sur autre chose, en tout premier lieu. Ensuite seulement, quand ceci sera en bon ordre, Il montrera comment agir concrètement à chaque repas. Je l'ai vécu, et ce n'était ni compliqué ni difficile.

Si l'on me demande comment j'ai pu perdre du poids, je ne peux glorifier ou remercier aucun régime ni aucune méthode.

Ceux-ci furent inefficaces pour me libérer, et tant mieux.

Seul le Dieu de la Bible, qui a toujours voulu sauver les hommes, les délivrer et les mettre au large, a pu faire l'impossible pour mon cas désespéré.

C'est Lui que je remercie, et chaque jour qui passe est un nouveau miracle. Quand je regarde en arrière, je n'en reviens pas. Tout est par grâce ! Bravo Seigneur, et merci pour Ta Croix, où Tu as ôté ma malédiction et ouvert l'accès pour moi à toutes les richesses de Tes bénédictions.

Exode 15 : 11 : "Qui est comme toi parmi les dieux, ô Eternel ? Qui est comme toi magnifique en sainteté, digne de louanges, opérant des prodiges ? Tu as étendu ta droite...par ta miséricorde tu as conduit, tu as délivré ce peuple ; Par ta puissance tu le diriges vers la demeure de ta sainteté... Chantez à l'Eternel car il a fait éclater sa gloire !"

1 Samuel 25 : 35 : "Monte en paix dans ta maison ; vois, j'ai écouté ta voix, et je t'ai favorablement accueillie."

           

 

Tiré de http://www.latrompette.net

8 votes. Moyenne 3.75 sur 5.

Commentaires (6)

el asmar
  • 1. el asmar | 23/06/2011

Bonjour,

Je souffre du meme problème que vous aviez vécu dans le passé. Est ce que c'est possible de trouver un moyen de conversation par internet, si vous avez du temps.

Merci de votre témoignage,

marie pierre
  • 2. marie pierre (site web) | 27/02/2013

gloire a Dieu !! il ma liberé de la cigarette !!! aujourd'hui je vais lui demander de me libéré de l'excée de nouriture !!!! merci pour ce temoignage , je me rencontre que je me repend pas pour cela devant dieu et a travers de ce temoignage j'ai realiser mon peché !! merci jesus

julia
  • 3. julia | 28/08/2015

merci seigneur de me libérée de la boulimie! pourriez m'envoyez des prières concernant ce problème

danielle777
  • 4. danielle777 (site web) | 14/10/2015

Chère Julia,
Nous répondrons sous peu à votre demande avec les points de prières concernant votre problème indiqué.
Que Dieu soit toujours votre force.

angie

[i][/i]Bonjour, merci pour votre témoignage généreux qui va permettre à un grand nombre de bénéficier de votre conseil qui, une fois de plus, prouve à quel point le seigneur est merveilleux et nous permet à tous d'être heureux si on a l'humilité et la simplicité du coeur de remettre entre ses mains ce qui nous accable: soucis, dettes, solitudes etc dont l obésité qui prend de plus en plus d ampleur un peu partout dans le monde ....Pourriez vous me conseiller afin de me préciser comment je dois m y prendre dans le souci de faire bien ou une pière suffira t elle pour qu un déclic salvateur me guérisse de cette mal bouffe et ce mal bouffer si je puis dire qui gache tant et tant nos vies ....coeur dialement.Angie.

kprismengue
  • 6. kprismengue | 14/11/2016

Bonjour,
Que l'Eternel soit loué pour cette libération miraculeuse. Ce témoignage m'a édifié car et revigoré ma foi car je suis dans la même situation

Ajouter un commentaire